L’histoire du Stade Lumpinee

Lumpinee est l’un des stades de boxe les plus mythiques du monde. Le prestige d’obtenir un titre ici ne peut être égalé que par le stade de Rajadamnern, également situé à Bangkok.

Son ouverture en décembre 1956 avait pour vocation de faire la promotion de la boxe thaï aussi bien en Thaïlande qu’à l’étranger. Lumpinee est très connu au-delà de ses frontières et ce, grâce à une politique qui vise à encourager les boxeurs étrangers à venir boxer dans ce stade.

Le stade est dirigé par l’Armée Royale Thaï et plus particulièrement le Département des services sociaux. Les recettes des combats sont reversées à différents départements de l’armée. Le Général Prapas Jarusatien a été le premier à vouloir construire un second stade à l’échelle de la nation.

Il y a pour l’heure 11 promoteurs responsables de faire venir des combattants pour disputer des titres. Les règles sont les mêmes qu’au stade de Rajadamnern où les boxeurs doivent obligatoirement peser plus de 45,4 kg, être âgé de plus de 15 ans et il ne peut y avoir plus de 2,2 kg d’écart entre les boxeurs.

Le prix des tickets à l’époque était compris entre 90 et 1200 Baht (soit environ entre 2 et 30€) pour les gros combats. Les visiteurs du stade de Lumpinee peuvent constater l’engouement pour les paris concernant l’issue des combats. Tous les stades souscrivent à une licence autorisant les paris, pour autoriser cette activité.

L’un des plus célèbres champions du stade de Lumpinee s’appelait Dieselnoi Chor Thanasukarn, il resta presque invaincu au début des années 80. Il détint le titre de Champion de la catégorie poids léger durant 4 ans. Il fut finalement écarté du titre car personne ne pouvait lui retirer. Il a notamment gagné face à Samart Payak-aroon (surnommée le Meilleur de tous) et Nongkai Sor Prapassorn.

En 1975, un combat entre le célèbre Poot Lorlek et Vicharnoi Prontawee en catégorie poids plume junior rassembla tellement de monde que les recettes s’élevèrent à plus d’un million de Baht (près de 26 000€). Pendant plus de sept ans, Poot Lorlek, surnommé l’Ange Boxeur, domina la scène. Jamais arrêté ni compté durant ses 80 combat à Lumpinee.

Récemment, de nombreux boxeurs étrangers sont venus démontrer leur talent dans ce stade. Parmi eux : Ivan Hippolyte et Ramon Dekker. Le Lumpinee a également accueilli de nombreuses fois Nung Toom, le célèbre boxeur travesti.

Le Lumpinee, au même titre que le Rajadamnern et plus récemment le petit dernier de la famille Channel 7 sont les berceaux du Muay Thaï.