La WMC est l’autorité qui gère le Muay Thaï en Thaïlande et à travers le monde. Elle a été créée par résolution parlementaire et incorporé par le gouvernement royal thaï et soumise au ministère des sports en Thaïlande. Elle travaille conjointement avec les autorités sportives de tous les pays membres à travers le monde pour gérer tous les aspects de l’art et du sport qu’est le Muay Thaï. L’inauguration a eu lieu en 1995 dans un lieu très approprié puisqu’il s’agissait du Centre de Conférence des Nations Unies. 39 représentants de pays y ont participé. Il y a désormais 120 pays membres de la WMC. Il y a le comité directeur et les différents comités constitués de l’aspect technique, de la réglementation, de l’arbitrage, du médical, des finances, de la jeunesse, des féminines, de la presse et des relations publiques, du business et du juridique. Ils ont tous été soumis à un vote et élu démocratiquement.

La WMC est chargée de développer le Muay Thaï à travers le monde. Cela implique de soutenir les intérêts des jeunes et des athlètes pour apprendre les techniques du Muay Thaï et de poursuivre la recherche de l’excellence dans cet art.

Le premier objectif de la WMC est la promotion de l’art du Muay Thaï. Elle souhaite insister principalement sur la forme culturelle et artistique mais aussi sur le fait que c’est un sport de self défense et un sport de combat populaire. De plus, le gouvernement a chargé la WMC de gérer toutes les compétitions de Muay Thaï à travers le monde, et ce, en adéquation avec les Articles d’Associations approuvés par le gouvernement.

La tradition du Muay Thaï est fortement lié à l’histoire de la Thaïlande, il y a plus de 1000 ans. Promouvoir le Muay Thaï en tant que partie intégrante de la culture thaïe est donc l’objectif principal de la WMC. La lourde tâche de la WMC est d’unir toutes les organisations internationales sous un conseil unique pour réglementer de façon à promouvoir et préserver le Muay Thaï.

Récemment, le Muay Thaï a connu un vif regain d’intérêt. Alors que d’autres arts martiaux sont en vogue, le Muay Thaï quant à lui se développe de façon considérable. L’adhésion est étendue à toutes les associations établies avec des principes similaires à ceux de la WMC lorsqu’elles sont constituées légalement et sous leur propre gouvernement.

La WMC ne se soucie pas seulement de la notion d’équité dans toutes les rencontres. C’est également le seul organe décisionnaire pour décider d’officialiser les rencontres lors de championnats au niveau mondial. Les membres du monde entier issus de 120 pays sur les 5 continents et la WMC collaborent pour organiser des spectacles, des séminaires, faire des formations de moniteurs, de juges arbitres. Cela vise à augmenter le niveau du Muay Thaï à travers le monde.

Le siège de la WMC se trouve au Ministère des sports en Thaïlande à Bangkok. C’est au cœur de Bangkok que les affaires nationales et internationales sont gérées. Le Président d’Honneur est le Général Pichitr Kullavanijaya, le conseiller privé de sa majesté le roi de Thaïlande. Le Président, le Général Chetta Thanajaro est l’ancien Ministre de la Défense, l’ancien commandant en chef de l’armée royale thaï et le Président d’honneur du Comité olympique de Thaïlande. Le comité directeur et les comités sont composés de personnalités très connues venues de 80 pays à travers le monde. Il y a le Premier Ministre de la République du Kazakhstan, le Président du Conseil des Sports de Séoul, le Maire d’Odessa, etc. L’ancien Ministre des Sports de Thaïlande, le Dr. Sakchye Tapsuwan est le secrétaire general et Stephan Fox, figure du Muay Thaï est le vice-président et le coordinateur international.

La WMC est une organisation parfaitement démocratique. Les élections ont lieu tous les 4 ans durant les World Meetings et les comités sont évalués tous les deux ans. La WMC a des liens très forts avec la Fédération Internationale de Muay Thaï Amateur, l’IFMA. L’IFMA a été conçue pour permettre au Muay Thaï d’atteindre les standards olympiques.

De nombreux officiels ont également plusieurs postes à l’IFMA afin de permettre aux amateurs et aux professionnels de travailler ensemble.

La reconnaissance se retrouve jusqu’au conseil d’administration de la WMC qui réunit tous les pays membres et construit une fondation solide pour notre sport. Comme le dit si bien le slogan : « Un seul monde, un seul Muay Thaï ».