La WMC est passée à la vitesse supérieure. Cela fait maintenant presque 20 ans qu’elle a été créée sous l’égide du gouvernement royal thaï par résolution parlementaire pour gérer tous les aspects du Muay Thaï et pour soutenir le Muay Thaï amateur pour en faire un sport reconnu.

L’inauguration fut tenue au siège des Nations Unies à Bangkok et depuis, de nombreux événements et campagnes ont été organisées grâce à la WMC.

Le Président de la WMC, également Président d’honneur du Comité olympique de Thaïlande et ancien commandant en chef et Ministre de la défense de l’armée royale thaï a déclaré que la Thaïlande n’aurait pas pu être plus fière de ce qui a été réalisé et de la façon dont le Muay Thaï a été reconnu à l’international et a mis en avant l’IFMA, en charge du Muay Thaï amateur au niveau mondial.

A l’aube du succès pour établir un Muay Thaï uni en Thaïlande, les événements comme la coupe Royale, la Coupe du Prince, la Coupe de la Reine et la Coupe du Roi ont été les prémices d’évènements révolutionnaires où les femmes ont fait leur apparition dans le Muay Thaï et sont devenues célèbres. Depuis, ce sport est apparu sur le petit écran avec des télé-réalités comme The Contender Asia, le Challenger Muaythai et un combat hebdomadaire sur des chaînes comme True Vision, ESPN ou Fox Sport.

Ce sport a pu jouir d’une forte hausse de popularité. La WMC s’est donc efforcé de faire un pas en avant vers la responsabilité sociale. Gardant les idéaux du sport comme outil de partage, la WMC a toujours soutenu de nombreux événements caritatifs de Montego Bay à Monte Carlo, lors d’événements organisés en collaboration avec l’Organisation pour la Paix et le Sport qui a utilisé le Muay Thaï comme vecteur de communication entre les personnes et pour présenter des opportunités aux plus démunis.

La campagne Muaythai Against Drugs existe depuis 10 ans grâce au soutien de l’IFMA et sous la direction du Général Pichitr Kullavanijaya. Cela a permis à des milliers d’enfants de se remettre sur le droit chemin et d’apprendre des valeurs esssentielles.

 “Désormais, le vrai travail ne fait que commencer. Le Muay Thaï est devenu un mode de vie, avec le fitness, la self défense et la compétition. La progression pour les athlètes est primordiale et c’est pour cela que l’association et la coopération avec l’IFMA est importante. S’il n’y a pas de lycées, il n’y a pas d’universités. Et s’il n’y a pas d’université, où va-t-on après le lycée ? » Général ChettaThanaiaro, Président Général de la WMC